Comment expliquer cette réalité au plus grand nombre?

Nous sommes la cause des Changements Climatiques, soyons la solution.
Merci de partager nos articles, ils sont écrits dans le seul but d'informer.


Visitez aussi ces excellents blogues
> Docuclimat, comprendre pour mieux agir!

> LE KAVE SE REBIFFE
> L'Énergie renouvelable, c'est la vie durable

Traduction/Translation

lundi 8 juin 2015

Changements Climatiques : Deux Bonnes Nouvelles...?


   Jusqu'à cette semaine, je n'avais jamais vu une bonne nouvelle au sujet des changements climatiques. Et la bonne nouvelle, c'est qu'à la suite d'un débat sur le climat tenu dans 75 pays samedi dernier, le 6 Juin 2015, il paraît que 78.8% des gens sont très préoccupés par le climat, comme le dit le titre "Près de 80% des citoyens «très préoccupés» par le climat, selon l'ONU" de cet article : http://www.lapresse.ca/environnement/climat/201506/07/01-4876025-pres-de-80-des-citoyens-tres-preoccupes-par-le-climat-selon-lonu.php

L'autre bonne nouvelle, cet article-ci : http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201506/07/01-4876062-climat-les-emissions-de-la-chine-plafonneront-en-2025.php dit :
«Ce résultat suggère qu'il est de plus en plus probable que le monde évite un réchauffement mondial de plus de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels,» 

Ça semble être de bien bonnes nouvelles en effet...
_________________________________

     Près de 80% des citoyens «très préoccupés» par le climat?

Si on lit le premier article, on comprend vite que la question n'était pas un sondage effectué dans les 75 pays auprès de la population, mais auprès de 10 000 personnes "choisies" par le GIEC et/ou l'ONU pour participer à des discussions sur le sujet des changements climatiques...

Le titre de l'article "Près de 80% des citoyens «très préoccupés» par le climat, selon l'ONU" ne me donnait pourtant pas cette impression. J'ai d'abord cru qu'il  s'agissait de près de 80% de la population en générale ; ce qui n'est certainement pas le cas au Québec ni en France à tout le moins. La nouvelle est nettement moins bonne...
Vu mon implication dans la communication et mon intérêt pour la science des changements climatiques, et ce que je perçois du public en général et autour de moi, la majorité de ceux que je rencontre n'ont aucune idée de l'ampleur de la situation ni des mécanismes, pourtant simples, en cause.

Les faux débats dans les médias en ont confondu plus d'un. D'autres ont tout simplement décidé de se détourner du sujet par écoeurement de ces dialogues de sourds. Les changements climatiques sont réels et notre CO2 en est bien la cause ; il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet quand on connait un minimum de science.

Conclusion, encore un faux titre véhiculant de faux espoirs!  La très grande majorité des gens sont confondus et divisés sur le sujet des changements climatiques et préfèrent tuer le temps avec des divertissements...
_________________________________

     Éviter la limite de 2°C au Réchauffement Global?

 Cela est-il possible? Apparemment, ce l'est pour des économistes car  les auteurs de ce rapport sont deux instituts de recherche de la London School of Economics (LSE). Comme beaucoup, ces gens semblent se fier uniquement à nos émissions de CO2 pour faire leur prédiction.

De un, le CO2 n'est pas le seul gaz à effet de serre, il y a le méthane, le protoxyde d'azote (oxyde nitreux) et l'ozone en basse atmosphère. En plus, il y a les CFC.

De deux, nos émissions de gaz à effet de serre ont suffisamment modifié le climat four faire fondre la glace maritime sur l'océan Arctique, ce qui a fait chuter la quantité d'énergie solaire réfléchie vers l'espace et donc, les rayons solaires réchauffent l'eau de tout l'océan Arctique. Idem avec la neige qui fond plus tôt et tombe plus tard dans le cercle arctique ; le sol sombre absorbe plus de chaleur..

Surface de neige restantes en Mai 2015.

Cette seule rétroaction (il y en a bien d'autres), qu'il est impossible d'arrêter ou à mettre en marche arrière, a la capacité de doubler le taux de réchauffement que nos gaz à effet de serre occasionnent.

Il n'y a malheureusement jamais de bonnes nouvelles du côté des changements climatiques. Au moins, nous aurons été réjouis pendant quelques instants...