Comment expliquer cette réalité au plus grand nombre?

Nous sommes la cause des Changements Climatiques, soyons la solution.
Merci de partager nos articles, ils sont écrits dans le seul but d'informer.


Visitez aussi ces excellents blogues
> Docuclimat, comprendre pour mieux agir!

> LE KAVE SE REBIFFE
> L'Énergie renouvelable, c'est la vie durable

Traduction/Translation

dimanche 31 mai 2015

Une brève histoire du CO2

     Le CO2, c'est naturel, ce qui ne l'est pas, c'est qu'on en soit à plus de 400 ppm

Avant de parler de CO2 (dioxyde de carbone) qui est un des gaz causant le réchauffement global, il faut en connaître la provenance. C'est un gaz tout ce qu'il y a de naturel ; quand nous inspirons, c'est pour faire entrer de l’oxygène afin de donner une source de comburant (le carburant étant notre alimentation) qui sert à nos cellules pour métaboliser de l’énergie. Et quand nous expirons, c'est pour rejeter du CO2 qu'on peut considérer être le résultat d'une combustion effectuée par nos cellules pour produire l'énergie qui nous anime.
 Visualisation d'une cellule      
Cette vidéo est hors sujet, mais puisque nous avons parlé de cellules, j'ai décidé d'inclure cette visualisation. Vous allez voir, c'est  une merveille de complexité et d'organisation.
Pour avoir les sous-titres en Français, il vous faut
1- Clic sur le bouton CC
2- Clic sur l'engrenage puis sur sous-titres
3- Clic sur Traduire et une nouvelle fenêtre apparaît
4 Choisir Français (La traduction est imparfaite)
N.B. Il m'arrive de devoir mettre sur pause pour avoir le temps de lire/comprendre le texte qui n'est pas très exact.

De retour au CO2... Les végétaux font exactement le contraire : Ils transforment le CO2 en oxygène par photosynthèse et se nourrissent d'éléments dans le sol qui ont, pour la plupart, été rendus comestibles pour les plantes par les champignons  (dans le sens large) de toutes sortes et qui servent à décomposer et à recycler en éléments nutritif de ce qui était habituellement vivant. Les végétaux capturent le dioxyde de carbone tout au long de leur vie (sauf durant l'hiver) et le conservent. Au fil du temps, ils sont ensevelies par les processus géologiques et deviennent, après quelques millions d'années, des combustibles fossiles.
Visualisation du CO2 dans l'atmosphère
Monoxyde de carbone (CO) vs dioxyde de carbone (CO2). Le monoxyde de carbone survient lorsqu’il y a combustion incomplète, par manque d'oxygène. Avant que les voitures soient équipées de convertisseur catalytique, elle émettaient du monoxyde de carbone ; elles émettent maintenant du dioxyde de carbone (CO2) depuis qu'elles en sont équipées.

Qu'ils soient fossilisés ou non, quand des végétaux brûlent, ils relâchent dans l'atmosphère le CO2 qu'ils contenaient et c'est là que le dioxyde de carbone redevient un gaz à effet de serre. C'est le cycle du carbone que nous avons déréglé : nous brûlons beaucoup trop de combustibles fossiles que ne peuvent être absorber les océans et les végétaux de toutes sortes. Nos océans sont devenus acide et leurs taux d'acidité ne fait que croître à cause du CO2 qui y retombe. Le CO2 en est la cause principale, mais il ne faut pas pour autant négliger les autres gaz à effet de serre résultant de l'activité humaine tel le méthane et le protoxyde d'azote qui causent le réchauffement global et donc celui des océans.

_____________________________

     L'ère industrielle débute officieusement en 1850

C'est vers 1850 qu'on commence à prendre des mesures météo précises et qu'on les consigne. On note régulièrement les températures d'eau où les navires voguent, on commence à dessiner les courants marins, les cartes géographiques s'affinent, la science et l'ingénierie progressent par bonds prodigieux et on se met à brûler du charbon et des arbres en quantité... industrielle.

En 1861, John Tyndall identifie les principaux responsables de l'effet de serre : la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone. Il suggère alors qu'une modification de la composition de l'atmosphère peut avoir une influence sur l'évolution du climat. http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_serre#Historique. Ses découvertes sont encore plus vraies aujourd'hui car elles on été testées des millions de fois depuis car elles sont répétées dans des milliers d'établissements scolaires et nous en observons maintenant les conséquences en direct.

Source : Arctic-news
Si on regarde la partie droite du graphique ci-dessus, surtout vers le haut de la courbe, on se rend compte que plus ça va, plus le taux de concentration CO2 augmente rapidement. Ceci cache une réalité, et bien que nos émissions globales soient encore en croissance contre toute logique, ça n'est pas la seule cause.

Source : NASA

De un, le taux auquel les océans peuvent capturer du CO2 diminue, en fait, les océans commencent à en émettre à cause de la vie qui y meurt pendant que leurs niveaus d'acidité continue d'augmenter. Aussi, plus il y a d'arbres ravagés par les insectes, endommagés par des tempêtes comme Katrina et plus ils émettent du carbone ; il ne faut pas oublier l'accroissement des feux de forêt qui unt connu un nouveau record au Canada en 2014. En gros, la Terre ne peux plus emmagasiner le carbone comme elle le faisait avant et c'est ce qui explique que la concentration de CO2 dans l'atmosphère va maintenant en s'accélérant ; ça laisse aussi supposer que même si à partir de demain on cessait nos émissions de CO2, que nous avons tellement endommagé la Terre que le taux de CO2 (et de méthane) continuerait de grimper, mais à quelle vitesse?

Je vais vous montrer que la planète respire, en un sens...

Comme vous le voyez, le graphique est en dents de scie, il monte et redescend à chaque 6 mois. Pourtant, nos émissions de CO2 demeurent en hausse régulière...

Ce qui se passe, c'est que l'hémisphère Nord est celui qui contient, et de loin, le plus de végétation. Les pics vers le haut se produisent durant l'hiver, moment durant lequel la végétation dort et n'absorbe pas de CO2 alors qu'en été, la végétation reprend vie et absorbe du CO2 et c'est ce qui explique les pointes vers le bas. Ce qu'on voit dans ces dents de scie, c'est l'effet global de la végétation sur le CO2.

 _____________________________

     Michael E. Mann, le Météorologiste au bâton de hockey

Le Professeur Michael E. Mann
Michael E. Mann, Professeur Émérite de Météorologie et Directeur du Centre des Sciences du Système Terrestre (Earth System Science Center) à l'Université Penn State est celui qui est à l'origine du graphique le plus célèbre des temps modernes : le bâton de hockey. Ce graphique résulte des recherches qu'il a effectué en collaboration avec d'autres scientifiques et ceux de son équipe. Ce graphique démontre avec une certitude à 95%, rien n'est jamais certain à 100% pour les scientifiques, ça fait partie du processus scientifique que de laisser une marge d'erreur ou moins large à l'incertitude selon le contexte et les résultats.
Source Michael E Mann

Ce graphique représente la hausse des températures causée par l’augmentation croissante des gaz à effet de serre depuis 1850. Outre la reconnaissance de ses pairs et de ceux qui comprennent un tant soit peu le sérieux problème qu'est le réchauffement global, le professeur Mann et son Université ont été poursuivis en justice par des représentants de l'industrie des combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel) après que les courriels du Prof. Mann et ceux de ses collaborateurs aient été volés et qu'on ait essayé de leur faire dire n'importe quoi ; le climate gate qui n'en a jamais été un. En plus, lui et sa famille ont reçu intimidations et menaces de mort et il en a coûté 600 000 $ pour la défense en justice.

Ce style d'intimidation est encore de mise à l'endroit d'autres scientifiques qui font des travaux sur le climat et à chaque fois, les tribunaux donnent raison aux scientifiques. Mais ceci en use plus d'un car retracer et imprimer des milliers de courriels n'est pas une sinécure, passer du temps dans des palais de justice est fort désagréable et c'est sans compter les menaces et les propos acerbes auxquels ils font face.

_____________________________

     Les conférences sur le climat

La toute première conférence sur le réchauffement global s'est tenue à Genève du 12 au 23 Février 1979... Elle était organisée par la WMO (l'Organisation Météorologique Mondiale) et elle était essentiellement scientifique. On y a établi le "World Climate Program" (Programme Mondial pour le Climat) ; une première tentative...

La seconde conférence a eu lieu encore à Genève, mais seulement fin 1990. Cette conférence a été nettement plus politique et le GIEC a réussi à publier son premier rapport à temps pour la conférence.  Cela a été l'une des premières étapes pour réaliser un traité mondial sur le climat. Les scientifiques et techniciens y ont fait une forte déclaration soulignant  les risques sévères des changements climatiques. Qui s'en souvient?

À Paris en Décembre 2015 sera tenue la 21e conférence mondiale sur le climat. Quelque chose de concret va-t-il finalement en sortir? Il faut drastiquement réduire nos émissions de gaz à effet de serre, et pas seulement le dioxyde de carbone...
Je vous l'assure, aucune vache n'a été molesté,
cette photo est un trucage.
Il y a le méthane produit par l'exploration gazière et pétrolière et par l'élevage des bovins. Aux USA par exemple, le royaume du Big Mac, les émissions de méthane produites par les bovins équivalent à toutes les émissions de CO2 venant de tout le transport ; c'est à dire transport routier, aérien. ferroviaire et maritime. C'est vachement beaucoup!

Pour en revenir aux conférences sur le climat, l'industrie des combustibles fossiles, qui achète littéralement nos politiciens, sont directement responsables du fait qu'elles échouent en jouant les cartes de corruption, de la désinformation et/ou celles de l'intimidation?

Par exemple, pour "remercier" les pétrolières de leurs plus que généreuses contributions à leur caisse électorale, le gouvernement Canadien à lui seul subventionnait les pétrolière à hauteur de 2,8 milliards de dollars par année, et ça, c'était en 2010. Il faut y ajouter les subventions des provinces (montant inconnu). Je ne sais pas si Radio-Canada va encore une fois me dénier mon droit de parole en retirant cet article, ce serait la troisième fois sur trois. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010/11/03/015-subventions-petrolieres-canada.shtml
Globalement, c'est 530 milles milliards de dollars que reçoit l'industrie des combustibles fossiles en subventions :
http://thinkprogress.org/climate/2015/05/22/3662148/we-pay-what-for-fossil-fuels/

Est-ce que la 21e conférence sur le climat à Paris va changer quelque chose après 20 conférences qui n'ont presque rien donné? Pour ce que j'en sais à ce jour, certains pays ne veulent rien céder côté émissions. Nous sommes vraiment très mal pris car la situation climatique s'emballe et l'acidification des océans continue pendant que nos décideurs décident de continuer de ne rien décider.
_____________________________


Tout ce qu'on peut faire pour l'instant, c'est d'en parler, et d'en faire parler le plus possible tout en réduisant au max nos émissions de gaz à effet de serre en commençant par moins consommer par exemple.
Aussi, il faut expliquer à nos décideurs que le temps presse, envoyez leur ce blogue http://leclimatoblogue.blogspot.ca/ et celui-ci http://arctic-news.blogspot.ca/

Faites leurs parvenir ce plan http://arctic-news.blogspot.ca/p/plan.html

Partagez ce blogue et les 2 liens ci-haut sur tous les réseaux sociaux et demandez aux autres de le repartager svp. Notre but n'est pas d'être populaire mais d'informer le plus grand nombre de personnes possibles. Considérez cela comme votre mission climatique qui, je le répète, a pour but de protéger la Vie.