Comment expliquer cette réalité au plus grand nombre?

Nous sommes la cause des Changements Climatiques, soyons la solution.
Merci de partager nos articles, ils sont écrits dans le seul but d'informer.


Visitez aussi ces excellents blogues
> Docuclimat, comprendre pour mieux agir!

> LE KAVE SE REBIFFE
> L'Énergie renouvelable, c'est la vie durable

Traduction/Translation

vendredi 5 juin 2015

Le Réchauffement Global n'avait pas Ralenti

J'ai décidé de faire un court article sur ce sujet parce que même s'il semblait démontré, cet hiatus, ou ce ralentissement du réchauffement de 1998 à 2012 m'a toujours paru suspect, car la physique du climat ne semblait pas le justifier.
_____________________________

Une nouvelle recherche parue il y a quelques jours dans la revue Science et donc approuvé par des pairs, démontre qu'il n'y a pas eu de ralentissement dans le Réchauffement Global comme on l'avait d'abord cru, même si le GIEC en avait mention dans son 5e rapport publié en 2013/2014.

Source : NOAA
Dans ce rapport, le GIEC affirmait  que la tendance à la hausse des températures de 1998 à 2012 était notablement inférieur à la tendance de 1951 à 2012. Depuis ce rapport du GIEC, les scientifiques de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration
ont apportés des améliorations significatives dans le calcul des tendances, et utilisent maintenant des données de températures de surfaces globales qui incluent les données des 2 années les plus récentes, 2013 et 2014 - l'année la plus chaude enregistrée à ce jour.

Les calculs ont aussi utilisés des versions améliorées des données de surface océanique et terrestre. Une des améliorations les plus remarquables est une correction qui tient compte de la différence des données collectées par les bouées et par les navires.

De nouvelles analyses avec ces données démontrent qu'une couverture spatiale incomplète
avait aussi amené à des sous-estimations de la valeur réelle du changement de température global rapporté antérieurement par le GIEC en 2013. L"intégration de douzaines de séries de données ont amélioré la couverture spatiale sur plusieurs zones, incluant l'Arctique où les températures ont rapidement monté ces dernière décennies.

Donc, le ralentissement présumé de la hausse des températures était dû à des analyses qui manquaient de données, de corrections à faire sur les méthodes de mesure entre navires et bouées et l'ajout des années 2013 et 2014 qui permettent de mieux compléter le casse tête.

En se basant sur ces recherches, on constate que le taux de réchauffement de la température moyenne du globe  0,086°C par décennie de 1998 à 2012 alors que le GIEC avait calculé 0,039C.


À moins d'un imprévu majeur, comme un gros volcan qui enverrait des tonnes de poussière dans la haute atmosphère pour bloquer une partie du rayonnement solaire (un effet toujours temporaire), 2015 sera fort probablement une autre année record de température élevée. La période de Janvier à Avril est déjà la plus chaude jamais enregistrée et El Niño est en ville. Attendez-vous donc à une fin d'année chaude et turbulente. Aussi, l'océan Arctique connaîtra très probablement un record minimum de couverture de glace maritime ; ce qui laisse présager un avenir encore plus incertain et houleux.
_____________________________

Un note finale, je viens d'écouter une (autre) conférence sur le climat, et en particulier le GIEC. Le consensus au sein du GIEC est un consensus de minimum. Si un pays dit que le niveau des océans ne montera que d'un mètre, alors un mètre de hausse du niveau des mers se retrouvera dans le rapport. C'est une des raisons qui fait que le GIEC arrive avec des chiffres et des mesures vraiment très en dessous de ce que la réalité risque apparemment d'apporter.

Le GIEC viendrait de diminuer leur limite de 2°C au réchauffement climatique à 1,5°C. La raison majeure, c'est que les pays pauvres, comme le Bangladesh et tous ces petits pays des îles du Pacifique entre autres ne pourraient survivre à 2°C de hausse de température moyenne globale. Mais il ne faut pas oublier que pendant que la moyenne globale est près de 0,9°C, l'Arctique s'est réchauffée d'au moins 5°C et l'Antarctique de 3°C, et c'est de là que viendra la hausse annoncée du niveau des océans d'au moins 7 mètres en 2070, n'en déplaise au consensus minimaliste GIEC et aux pays qui en disparaîtront...

La bille (verte) dans la moité de gauche représente tout l'air qu'il y a dans notre atmosphère et la bille (rose) dans la moitié de droite représente toute l'eau qu'il y a sur Terre, même celle qui est congelée au Groenland et en Antarctique
Merci à http://planet3.org/2012/05/10/if-you-put-all-the-water-on-earth-in-one-place/